Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Histoires autour de trois cartes postales de Brest-Août 1916

Publié le par Jean-Paul Ancier

« Je vends ma série de 19 cartes des Russes Blancs de passage à Brest en 1916 », écrit Antoinette qui vit dans l’Aude.

 Certaines d’entre elles sont déjà en ma possession aussi je n’en achète que sept. En accompagnement de l’envoi, ce petit mot : « Ces cartes sont dans ma famille depuis. C’est un grand oncle ‘’Joseph’’ qui a été blessé et rapatrié à l’hôpital de Brest qui a acheté les cartes ». Ce qui attise ma curiosité.

Je demande où « Joseph » a combattu avant d'être rapatrié à Brest. Réponse : « Quand il a été blessé il était cantonné à côté de Pont-à-Mousson et blessé ‘’au Bois Le Prêtre’’, j'ai de nombreuses correspondances, mais je n'ai rien lu qui parle des ‘’Russes Blancs’’ ». 

« Le dos des [12] cartes ne vous apportera rien de plus, simplement sujets personnels. »

Tout d’abord, trois cartes postales portant au dos la mention de l’éditeur, R. Guilleminot Boespflug et Cie – (Paris) et un tampon, Mme Boëlle, 12 rue Victor Hugo, Brest, sans doute une revendeuse. Ces images sont connues de moi.    

Elles figurent dans la collection des Archives de Brest « Documents photographiques-troupes russes », Archives municipales et communautaires de Brest (cf. ma note « Arrivée de la 3e BRS à Brest en août 1916, Documents photographiques et cartes postales ».

En légende, cote et analyse.

Deux d’entre elles sont reproduites dans le Gorokhoff-Korliakov avec des commentaires (repris ici tels quels). D’autres journaux ou revues en ont publié.

https://archives.mairie-brest.fr/4DCGI/WEB_DFResultRechGT/ILUMP3845 (l’indexation est nouvelle)

Version JPB-041017-Maj 201218 (après lecture des Cahiers de l’Iroise n°230)

Gérard Gorokhoff et Andrei Korliakov, Le Corps Expéditionnaire Russe en France et à Salonique 1916-1918, Hors-série, édition YMCA-PRESS, 2003, illustrations, index, 653 p., bilingue (français, russe), pp 413, note 624 et 414, note 627.

 

3Fi050-015, Troupes russes sur la place du Château autour du Pope en 1916 (2 août 1916).

3Fi050-015, Troupes russes sur la place du Château autour du Pope en 1916 (2 août 1916).

Transcription du texte:

En haut de la carte, cette mention : « L’amiral ainsi que tous est tête nue ».

« 28 oct. 1916,

N°1

 Chers Tous,

 Il me tardait de pouvoir vous faire connaitre nos amis les Russes. Tachez de conserver toutes les cartes les concernant. Car je les ai payées très chers. Celle-ci représente le pope russe devant l’Amiral commandant la place de Brest auquel il a fait un discours avant la Bénédiction du drapeau de ce régiment le 2 août 1916. Je n’ai pu avoir le régiment à genoux car tout cela a été vendu au début mais je voudrais [le texte se prolonge sur la carte suivante] …. »

3Fi050-007, Troupes russes sur la place du Château autour du Pope en 1916 (2 août 1916) « Le 18 juillet à 14 heures, place du Château ; le vice-amiral Pivet se découvre pour la bénédiction donnée par l’aumônier du 3e régiment. Derrière lui, au premier plan Oznobichine. »

3Fi050-007, Troupes russes sur la place du Château autour du Pope en 1916 (2 août 1916) « Le 18 juillet à 14 heures, place du Château ; le vice-amiral Pivet se découvre pour la bénédiction donnée par l’aumônier du 3e régiment. Derrière lui, au premier plan Oznobichine. »

[En haut de la carte, cette mention] : « Bénédiction du drapeau ».

N°2

… tout de même de quoi vous donner à penser sur ce qui se trame en Russie et devant nous Français que nous saluons, après les Amiraux et Généraux de notre armée. Cette carte représente le pope (curé Russe) au moment où ayant fini son discours à l’Amiral Français il se prépare pour bénir le drapeau.

A la cour d’Ajot, Brest le 2 août 1916. »

3Fi050-030, Passage des troupes russes à Brest : défilé avec l’étendard blanc de la sainte Russie. « Prise d’armes du 3e régiment, le drapeau est escorté par les aides de camp régimentaires qui saluent jusqu’à ce que l’emblème arrive à son emplacement. »

3Fi050-030, Passage des troupes russes à Brest : défilé avec l’étendard blanc de la sainte Russie. « Prise d’armes du 3e régiment, le drapeau est escorté par les aides de camp régimentaires qui saluent jusqu’à ce que l’emblème arrive à son emplacement. »

En haut de la carte, cette mention : « Ce drapeau est porté par 3 officiers ».

« 28 oct. 1916,

Ceci vous représente le drapeau Russe brodé de blanc, frange or avec la face du Christ. Les autres que je vous enverrai n’ont pas la valeur de ces trois photos, mais elles ont été prises à Brest et me coûtent 0 frs 25. Celles-ci me coûtent 1 frs pièce. Tachez de les collectionner en les conservant.

Pas de lettre aujourd’hui.

Avec mes baisers. »

Témoignage particulièrement émouvant et éclairant : « Joseph » nous parle de l’arrivée à Brest d’éléments de la 2e BRS commandée par le général Mikhail Dietericks. Vraisemblablement le 2e échelon débarqué du Benue le 1er et du Dorothy et du Melbourne le 2 août 1916. Destination Salonique.

 A plus d’un siècle de distance, il confirme à sa manière ce que disent les archives officielles et ce que dit la presse de l’époque, en particulier La Dépêche de Brest des 2 et 3 août 1916 (éditions du matin et du soir).

 Viennent ensuite, les quatre autres cartes (datées du 28 octobre, des 8, 11 et 13 novembre 1916). Effectivement les textes en verso ne présentent pas le même intérêt qui est d’ordre privé.

 En revanche elles appartiennent à une série de 42 (à ce jour ?), « Nos fidèles Alliés Russes en campagne », Phototypie A. – N., déclinée en différentes mises en scène.

Il s’agit des n°9, 12, 36 et 42.

Visiblement, les clichés ont été pris dans un même lieu, une caserne, sans que l’on sache jusqu’à présent dans quelle ville. Je pensais à Nantes. D’après les dires de « Joseph », ce serait Brest. Acheter à Brest ne veut pas dire de Brest.

Le mystère demeure entier. Enquête en cours.

Commenter cet article